mardi 16 novembre 2010

Caucus ou séance plénière : verdict de la neuropsychologie

Le médiateur devrait-il privilégier les séances plénières avec toutes les parties ou les caucus privés? Les deux modes de fonctionnement sont des outils précieux que le médiateur se doit de maîtriser pour être efficace. La séance plénière permet un dialogue direct et encadré entre les parties. Le caucus permet de mieux contrôler les conversations, d’explorer les intérêts avec les parties et de tester des options de solution. Cependant, quand vient le temps d’avoir confiance que l’autre respectera sa parole, les recherches en neuropsychologie suggèrent que rien ne vaut un contact direct entre les parties.

En effet, les études ont démontré que la confiance dans une proposition dépend largement de la capacité d’associer les expressions faciales de l’interlocuteur. Ainsi, s’il peut être stratégique de développer des options de règlement en utilisant des caucus avec les parties, il est stratégique de laisser les parties elles-mêmes présenter les propositions. Évidemment, le médiateur astucieux attendra que les propositions développées en caucus aient suffisamment de chance d’être acceptées avant de revenir en plénière!

Source: Birke, R. 2010. Neuroscience and settlement: An examination of scientific innovation and practical applications. Ohio State Journal of Dispute Resolution, 25 (2), pp. 477-529.

Aucun commentaire: